full-logo
Besoin d’aide?
Contactez-nous pour parler de vos défis en matière d'étiquetage
Parlons!

Recherche

    Comment coder les plaques de micropuits? Meilleures pratiques pour votre laboratoire

    Comment coder les plaques de micropuits? Meilleures pratiques pour votre laboratoire

    Recherche et diagnostic, Marquage du materiel de laboratoire, Automatisation du materiel de laboratoire, Tarif et planification | 7 novembre 2018

    Posted by Dave Harris

    Comment coder les plaques de micropuits? Meilleures pratiques pour votre laboratoire

    En notre qualité de prestataire de solutions d'étiquetage et de codes-barres, on nous demande souvent quelles sont les différentes méthodes d'application de codes-barres sur plaques microtitres. En fait, il existe plusieurs possibilités, mais celles-ci varient en fonction de l'environnement, des volumes et des processus de l’entreprise. Ce post vous livre un aperçu des avantages et inconvénients des différentes méthodes d’étiquetage des plaques microtitres avec des codes-barres, à savoir l'application manuelle, l'étiquetage automatisé et l'externalisation.

    1. L'étiquetage manuel

    Pour les volumes limités, l’étiquetage manuel reste une possibilité. Pour cela, il vous suffit d'avoir des étiquettes préimprimées ou une imprimante, des étiquettes et du personnel. Cette méthode est adaptée aux volumes limités, mais aussi aux tâches de laboratoire variables et ne nécessitant ni une grande précision ni une application homogène des étiquettes. Pour simplifier encore plus les choses, vous pouvez faire préimprimer des étiquettes par votre fournisseur si vos étiquettes à code-barres ne contiennent pas d'informations variables. Ainsi, il ne vous reste plus qu’à les appliquer.

    Si votre laboratoire vient de s'installer, il se peut que vous ayez des volumes variables et que vous essayiez de maîtriser vos coûts. Dans ce cas, l'étiquetage manuel des plaques microtitres est peut-être la meilleure solution. Ainsi, vous maîtrisez vos coûts tout en évitant de compliquer vos processus.

    De plus, si vos étiquettes doivent comporter des données variables telles que la date ou le code de lot, il se peut que l'étiquetage manuel soit la méthode la plus efficace pour étiqueter vos plaques microtitres. Bref : en étiquetant vos plaques microtitres à la main, vous êtes plus flexible ; vous pouvez échanger manuellement vos stocks d'étiquettes, utiliser votre imprimante pour d'autres tâches et déterminer les volumes en fonction de vos besoins.

    Si l'étiquetage manuel est fréquemment utilisé dans beaucoup de créneaux du domaine médical, il faut être conscient de ses inconvénients. L’étiquetage manuel exige évidemment du personnel, et qui dit main d’œuvre humaine dit risque d’anomalies et d’erreurs. Les plaques microtitres sont souvent destinées à des échantillons de petite taille et l'étiquetage manuel peut compromettre l'intégrité de vos prélèvements et des informations correspondantes.

    De plus, si votre laboratoire opte pour l'étiquetage manuel, il faut que vous soyez conscient que ce sont vos collaborateurs qui seront responsables de surveiller les stocks d'étiquettes et de rubans, par exemple. Le coût de maintenance d'une imprimante peut également faire grimper les frais en cas d'erreurs et d'incohérences. L'étiquetage manuel peut également poser d'autres problèmes, dans la mesure où les procédures opérationnelles exigent souvent le port de gants, sur lesquelles les étiquettes viennent se coller, ce qui réduit les rendements.

    Pour certains laboratoires, l'étiquetage manuel des plaques microtitres n'est pas envisageable, puisque les étiquettes ne résistent pas au stockage cryogénique de longue durée ou aux produits chimiques agressifs. Dans ces cas, il leur faut faire appel au marquage direct ou céramique, sur place ou en externe. Il convient d'étudier vos attentes vis-à-vis de vos codes-barres avec votre fournisseur avant de choisir votre méthode d'étiquetage.

    2. L'étiquetage automatisé

    L’étiquetage automatisé des plaques microtitresL’étiquetage automatisé des plaques microtitres offre une autre méthode pour apposer vos codes-barres. On constate qu’elle a gagné du terrain récemment de par les gains d'efficacité qu'elle apporte aux laboratoires. Notre étiqueteur automatique de plaques est la méthode la plus efficace que nous ayons trouvée pour appliquer les étiquettes.

    Efficace et flexible, il peut être utilisé indépendamment ou être intégré dans un système. L’étiqueteur de plaques Computype est équipé d’un axe rotatif motorisé qui permet d’étiqueter jusqu’à quatre côtés d’une plaque en quelques secondes seulement en fonction du paramétrage effectué par l’opérateur par le biais de l’interface.

    L’automatisation joue un rôle important dans bon nombre de processus. Si votre processus fait appel à des workflows automatiques, la précision du placement est importante en aval lors du scannage automatique des codes-barres. Si les codes-barres ne sont pas placés correctement et précisément, l'intégrité des prélèvements peut être compromise, d'où des retards possibles. Dans certains cas, l’étiquetage automatisé des plaques microtitres peut être la solution la plus avantageuse :

    • Grands volumes : face aux applications comportant de grands volumes, l'étiquetage automatisé peut accélérer le processus et augmenter les rendements. Vous gagnez ainsi en efficacité et l'étiquetage de vos plaques microtitres s'intègre à vos processus existants.
    • Processus automatisés de grande envergure : comme nous l'avons expliqué, l'automatisation gagne du terrain dans le secteur de la santé. Si votre processus fait déjà appel à des éléments automatisés ou si vous envisagez de l'automatiser, il est possible d'intégrer facilement beaucoup de ces systèmes. Cela renforce le niveau d'automatisation et permet des taux de lecture toujours excellents dans l'ensemble de vos processus.
    • Le placement toujours précis de vos étiquettes est crucial : c'est là une exigence courante dans le domaine de la santé, où les prélèvements et échantillons humains sont stockés dans des plaques microtitres et où la priorité est de maintenir l'intégrité du prélèvement. Un positionnement toujours précis des étiquettes joue alors un rôle crucial.

    Comme pour toute autre méthode d'étiquetage, l'étiquetage automatisé présente des inconvénients. La transition exige généralement un investissement de capital, même si l'on peut facilement argumenter avec le retour sur investissement. De plus, même si l'on réduit l'espace nécessaire en faisant appel à une solution automatisée par rapport aux tâches manuelles, il vous faudra prévoir de l'espace pour l'applicateur automatique au sein de votre laboratoire. Ce n'est pas forcément un inconvénient en soi, mais c'est un élément qui doit être pris en compte. 

    3. L’externalisation

    Certains fournisseurs d'étiquettes et de matériel de laboratoire proposent des services d'externalisation incluant l'achat, le tarage et l'étiquetage de vos plaques microtitres conformément à vos besoins en matière de codes-barres et d'étiquetage. Cette solution vous permet de déléguer entièrement l'étiquetage pour pouvoir vous consacrer à des processus plus importants au sein de votre laboratoire. Cette solution est idéale pour les applications nécessitant un code-barres pour une durée dépassant l'espérance de vie d'une étiquette : c'est le cas par exemple des prélèvements stockés dans des environnements difficiles sur une longue durée.

    Chez Computype, nous proposons notre solution READY Labware Services, qui couvre l'achat de matériel de laboratoire, le choix de la méthode d'identification adaptée à vos spécifications, le marquage des plaques microtitres et la livraison sur votre site (ou chez votre client !) – une solution idéale pour économiser du temps et de la main-d'œuvre. Grâce à la solution READY Labware Service, plus besoin de stocker des fournitures d'étiquetage et du matériel de laboratoire en avance !

    Comme avec toute méthode, il y a des inconvénients. Si l'externalisation présente des avantages en termes de flexibilité, d'espace, de temps et de main-d'œuvre manuelle, elle ôte à votre site tout contrôle direct sur l'étiquetage, puisque vous ne pouvez plus surveiller le processus sur place. C'est pourquoi il est essentiel que vous collaboriez avec un fabricant d'étiquettes de confiance qui veillera à satisfaire toutes vos exigences.

     

    Comme vous pouvez le constater, il existe une multitude de solutions pour étiqueter les plaques microtitres de votre laboratoire. L'étiquetage manuel, l'intégration d'une solution d'étiquetage automatisé ou l'externalisation de l'étiquetage sont tous des solutions viables qui pourraient bénéficier à votre laboratoire. Computype est en mesure de vous proposer toutes ces possibilités et peut vous aider à trouver la solution capable de répondre à vos objectifs et à vos processus.

    Contactez-nous >

    Rejoignez la discussion

    0 Commentaires

    Dave Harris

    Basé à Chicago dans L’llinois David Harris travaille chez Computype depuis plus de 23 ans, il a occupé différentes positions dans la vente et le management.En tant que vice-président des Grands Comptes, Dave travaille avec des clients à travers le monde pour s’assurer la réalisation d’ objectifs tangibles et consistants. Concentré sur la réduction des coûts, l’efficacité des opérations et l’optimisation des procédés le rôle de Dave est d’aider les clients à avoir le meilleur retour sur leurs investissements en identification automatique. Durant son temps libre Dave aime le golf, regarder des films et se balader avec son chien, Yukon.

    Partenaires de confiance
    EPSON
    ZEBRA
    NiceLabel
    cab

    Computype

     

    © Computype 2020 Tous les droits sont réservés.
    S’il vous plaît voir notre Politique de confidentialité, Utilisation des cookies, Conditions générales
    Sitemap