Le glossaire de la RFID : 40 termes à connaître

Le glossaire de la RFID : 40 termes à connaître

RFID 101 | 8 avril 2019

Posted by Josh Miller

Le glossaire de la RFID : 40 termes à connaître

C’est un fait : la RFID est en train de s’imposer dans le monde des nouvelles technologies. Parce que les applications possibles ne cessent de se développer, il est de plus en plus important que tout le monde comprenne de quoi il s’agit et comment fonctionne la RFID. Le problème, c’est que la RFID peut être un peu difficile à comprendre. Avec tout le vocabulaire qui est employé, il se peut que vous ayez l'impression de devoir apprendre une toute nouvelle langue pour vous y retrouver.

Chez Computype, nous collaborons avec nos clients pour mettre au point diverses applications de RFID. Au fil des ans, nous avons acquis beaucoup de connaissances et d’expertise, que nous souhaitons à présent partager. Que vous cherchiez à moderniser les processus de production de votre entreprise ou tout simplement à comprendre comment fonctionne votre carte de crédit sans contact, nous espérons que ce glossaire vous fournira les réponses à vos questions !

A

Actif

Comme tous les tags, les tags actifs disposent d’un circuit intégré et d’une antenne. Cependant, contrairement aux tags passifs, ils sont également équipés d’un émetteur et d’une pile embarqués. La pile permet d’alimenter des éléments supplémentaires, tels que des capteurs intégrés, et d’accroître la portée de lecture et les capacités de stockage des données. Parce qu’ils comprennent ces éléments supplémentaires, les tags actifs ont tendance à être plus volumineux. De même, plus ils ont de fonctions, plus la durée de vie de la pile sera courte.

Antenne

Dans l’univers de la RFID, le mot « antenne » peut désigner deux choses.

La première est l’antenne du tag, dont le rôle est de transmettre les données stockées sur la puce au lecteur. Si vous regardez de plus près un tag RFID, vous verrez des lignes argentées ou cuivrées enroulées autour du bord extérieur du tag et qui évoluent en spirale vers un point au milieu : l’antenne.

Cependant, l’antenne RFID peut également désigner l’antenne du lecteur, qui émet des ondes radio au tag pour l’activer. C’est également ce qu'on appelle l’« antenne de lecture ».

Antenne de lecture

Antenne du lecteur qui émet des ondes radio pour activer le tag

C

Capteurs intégrés

Dispositifs du tag RFID destinés à détecter et à enregistrer les perturbations environnementales, telles que les changements de températures, l’éclairage et les bruits.

CCP

CCP (ou NFC en anglais) est l’acronyme désignant la communication en champ proche, une technologie qui permet aux smartphones d'interagir avec les lecteurs par le biais de la RFID. Grâce à la CCP, les utilisateurs de smartphones peuvent par exemple effectuer des paiements et utiliser des bons de réduction en tenant leur téléphone à quelques centimètres d'un lecteur.

Circuit intégré

Un autre mot pour désigner la puce, qui est la partie du tag RFID où sont stockées les données.

Communication en champ lointain

Les tags situés à plus d’une longueur d’onde du lecteur sont considérés comme étant « en champ lointain ». Les étiquettes à ultra-haute fréquence communiquent en champ lointain, ce qui leur permet d’avoir une plus grande portée que les tags à basse ou haute fréquence.

Concentrateur

Un concentrateur est un dispositif qui est relié à plusieurs lecteurs RFID et recueille leurs données. En général, ils filtrent les informations secondaires et transmettent uniquement les données pertinentes à un ordinateur hôte.

Couplage

Le couplage est la méthode utilisée pour relier un lecteur et un tag afin que ce dernier puisse être reconnu par le lecteur et que les informations puissent être récupérées. Il existe deux types de couplage.

Couplage inductif

Le couplage inductif est également qualifié de « couplage magnétique ». Il intervient lorsque le lecteur et le tag sont à proximité l’un de l’autre. Lorsque c’est le cas, le lecteur crée un champ magnétique et transmet de l’électricité au tag par le biais de l’antenne du tag, ce qui alimente le tag et permet la transmission de données.

Couplage radiatif

Le couplage radiatif, qui est parfois également qualifié de « rétrodiffusion », intervient lorsque le lecteur émet des ondes électromagnétiques. Tout tag à portée du lecteur captera les ondes et les renverra au lecteur. Les tags faisant appel au couplage radiatif ont généralement des portées très importantes et sont généralement actifs (à savoir qu’ils comportent une pile). 

En savoir plus sur le couplage et la relation entre le tag et le lecteur >

E

Émetteur embarqué

Émetteur utilisé dans les tags actifs pour transmettre le signal à partir du lecteur plutôt que de le renvoyer au lecteur ; ceci permet aux tags actifs d’avoir des distances de lecture plus importantes.

Étiquette intelligente

Les étiquettes à code-barres contenant des inlays RFID portent également le nom d’étiquettes intelligentes. Elles peuvent servir de systèmes d’identification auxiliaire pour le cas où le code-barres deviendrait illisible et, dans certains cas, stocker des informations supplémentaires qui ne peuvent être stockées dans un code-barres.

F

Fréquence

La fréquence correspond au nombre de cycles qu'une onde telle qu’une onde radio effectue en une seule seconde. Elle se mesure généralement en hertz, le plus souvent en kilohertz ou en mégahertz. Une onde effectuant un seul cycle en une seconde a donc un hertz. Le cycle va du milieu d’une « vague » au milieu de la suivante. La RFID peut avoir trois niveaux de fréquence.

RFID basse fréquence (LF)

Les tags fonctionnant à 125–134 kilohertz sont généralement considérés comme étant des tags à basse fréquence. Le plus souvent, leur transfert de données est plus lent et ils ne peuvent être lus qu’à courte distance. La portée de la basse fréquence se mesure généralement en centimètres. Les tags à basse fréquence ont également la particularité de pouvoir transmettre des données à travers des matériaux opaques à la RFID.

RFID haute fréquence (HF)

Les étiquettes à haute fréquence fonctionnent à 13,56 mégahertz. En raison de leur taux de transfert des données rapide et de très diverses portées et capacités de stockage, ce type de tag est utilisé pour une large palette d’applications. Les tags à haute fréquence peuvent également fonctionner à proximité de matériaux opaques à la RFID.

RFID ultra-haute fréquence (UHF)

La plupart des systèmes à ultra-haute fréquence fonctionnent à une fréquence entre 860 et 960 mégahertz. Ces tags sont souvent utilisés dans des situations où le suivi doit être possible à distance, dans la mesure où la portée de l’UHF est généralement de plusieurs mètres. Ils sont également connus pour leur taux de transfert des données ultrarapide. Contrairement aux tags à basse et haute fréquence, les tags à ultra-haute fréquence tolèrent très mal les matériaux opaques à la RFID.

I

IdO

Acronyme correspondant à l’Internet des Objets, qui renvoie à la vision d’un avenir où tous les objets électriques seraient connectés à Internet. Dans cet hypothétique futur, les êtres humains pourront non seulement interagir entre eux, mais aussi avec les objets, et les objets pourront également communiquer entre eux.

Inlay

L’inlay est la partie RFID d'une étiquette RFID, qui comprend la puce et l’antenne, les deux éléments étant montés sur un support.

Interférences électromagnétiques (IEM)

Ce phénomène intervient lorsque des ondes radio provenant d’un appareil perturbent les ondes provenant d’un autre appareil. Les connexions WiFi ou cellulaires et certains appareils automatisés peuvent nuire à la lisibilité des tags RFID.

Interrogateur

Un autre mot pour désigner le lecteur ou le scanneur ; partie d’un système RFID lisant un tag ou un transpondeur.

L

Lecteur

Le lecteur est un dispositif composé principalement de deux éléments : l’antenne de lecture et le récepteur. Le lecteur active le tag et reçoit et traduit les informations stockées sur le tag sous forme lisible par l’être humain.

Lecture

La lecture est ce que permet le couplage. Une fois que le tag et le lecteur sont couplés, le lecteur reçoit et traduit les données comprises sur le tag.

M

Matériau non opaque à la RFID

Matériau qui laisse passer les ondes radio

Matériau non opaque à la RFID

Matériau qui ne laisse pas passer les ondes radio, comme les liquides ou les métaux

Continuez à découvrir quel impact ont les matériaux sur la RFID >

P

Passif

Les tags passifs n’exigent pas de pile embarquée, puisqu’ils sont alimentés en électricité par le lecteur durant le couplage. En plus de ne pas avoir de pile, ces tags n'ont pas de dispositif supplémentaire de stockage des données, si bien qu’ils ont une mémoire moins importante que les tags actifs et semi-passifs. Cependant, l’absence de fonctionnalités supplémentaires augmente la durée de vie du tag.

Pile embarquée

La pile embarquée est utilisée comme source d’alimentation des tags. Elle est nécessaire dans le cas des tags RFID actifs et semi-passifs, puisque ces types de tags font appel au couplage radiatif ou disposent de fonctionnalités supplémentaires devant pouvoir fonctionner même en l’absence d'un lecteur.

Portée

Distance maximum d’un lecteur jusqu’à laquelle un tag est lisible

Puce

La puce est l’élément du tag RFID qui sert à stocker les données. Elle est connectée à l’antenne, ce qui permet aux informations stockées sur la puce d’être lues par le lecteur. 

R

Récepteur

Partie du lecteur recevant les informations émises par le tag

RFID

RFID, de l'anglais « radio frequency identification », renvoie à une méthode d’identification basée sur les ondes radio. La RFID fait appel à un tag et à un lecteur. Le lecteur est couplé au tag et extrait les données stockées sur la puce par le biais d’une antenne sous forme d’ondes radio.

S

Scanneur

Le mot « scanneur » est un autre terme pour désigner un lecteur ou un interrogateur, à savoir le dispositif utilisé pour la réception et la traduction des informations stockées sur un tag.

Semi-passif

Les tags semi-passifs ne sont généralement pas équipés d’un émetteur embarqué, mais ont besoin d’une pile pour alimenter le circuit intégré et le récepteur. Ces tags peuvent comprendre des fonctionnalités supplémentaires, telles qu'un espace de stockage des données enregistrées par un capteur.

SLTR

SLTR (ou RTLS en anglais) renvoie au système de localisation en temps réel. Il fait appel à la RFID pour effectuer le suivi de l’emplacement de personnes ou d’objets en temps réel.

T

Tag

Un tag RFID est composé d'une micropuce et d’une antenne. La micropuce stocke des informations, généralement au sujet de l’objet auquel le tag est attaché, et peut transmettre des données par le biais de son antenne lorsqu’il y a un lecteur à proximité.

Tag de lecture/écriture

Cette expression désigne les tags munis d'une fonction de réécriture permettant de stocker de nouvelles informations. Ces tags ont de nombreuses applications et sont souvent utilisés pour les contenants réutilisables ou les objets faisant l’objet d’un suivi tout au long d’un processus.

Taux d’écriture

Le taux d’écriture renvoie au temps nécessaire pour transmettre des informations sur un tag, les stocker dans sa mémoire et confirmer leur exactitude.

Taux de lecture

Nombre de tags qu’un lecteur peut lire dans un laps de temps prédéfini

Taux de transfert des données

Le taux de transfert des données renvoie au nombre de caractères pouvant être transmis par un tag RFID à un lecteur dans un laps de temps prédéfini.

Transpondeur

Autre mot utilisé pour les tags ; il s’agit de la partie du système RFID qui est lue par le lecteur. Un transpondeur est principalement composé de deux éléments : une puce et une antenne.

W

WORM

Acronyme correspondant à l’expression « write once, read many », qui décrit les tags sur lesquels il est possible d'écrire une fois et de lire l’information autant de fois qu’on le souhaite. On parle aussi de tags « en lecture seule ». 

 

Nous n’en sommes qu’au tout début de la RFID. Alors que l’Internet des Objets commence à se concrétiser, la RFID jouera un rôle clé dans notre vie quotidienne à tous. En raison de la signification que cette technologie révolutionnaire est appelée à jouer, il est de plus en plus important que tout le monde en comprenne le fonctionnement. Nous espérons que ce glossaire vous aidera à mieux comprendre la terminologie en lien avec la RFID afin que vous puissiez faire vos recherches en toute assurance. Si vous souhaitez mettre à l’épreuve vos nouvelles connaissances, consultez nos autres billets de blog sur la RFID !

Poursuivez vos recherches avec des explications plus détaillées sur la notion  de fréquence RFID >

Rejoignez la discussion

0 Commentaires

Josh Miller

Josh Miller est le directeur des solutions de santé de Computype. Fort d'une longue expérience dans la gestion de projets et dans l'ingénierie, il fournit une expertise et des conseils précieux en interne et à nos clients. Il est responsable du groupe santé et encourage l'innovation pour veiller à ce que nos clients bénéficient des meilleures solutions possible.

Partenaires de confiance
Oak River Technology
ZEBRA
NiceLabel
cab

Computype

 

© Computype 2022 Tous les droits sont réservés.
S’il vous plaît voir notre Politique de confidentialité, Utilisation des cookies, Conditions générales
Sitemap