L'innovation collaborative au service du développement du secteur des analyses

 

Profil du client :


L'un des principaux clients de Computype est un fabricant d'appareils médicaux soumis à une lourde règlementation. Il est spécialisé dans l'innovation en matière de plateformes automatisées pour le diagnostic de différents cancers. Au tout début, le traitement des tissus s'effectuait manuellement. Cependant, la procédure s'est révélée peu efficace une fois que l'entreprise s'était développée, et c'est pourquoi celle-ci s'est tournée vers l'automatisation. Rapidement, des experts ont mis au point de nouveaux équipements d'analyses optimisés en interne. Il a alors été décidé d'intégrer des services de code-barres et d'identification. L'entreprise a alors contacté Computype, avec l'espoir qu'elle pourrait l'aider à mettre au point des services d'identification et de suivi capables de supporter un plus haut niveau d'automatisation. Cette amélioration permettrait un développement stratégique et des diagnostics plus rapides et précis.

Le défi :


La procédure mise au point à l'origine pour diagnostiquer différents types de cancers consistait à prélever les échantillons de cellules et à les déposer sur une lame avant d'utiliser divers colorants ou réactifs. La réaction à ces colorations propriétaires faisait changer les cellules cancérigènes de couleur. Les chercheurs pouvaient ainsi diagnostiquer le cancer présent dans les cellules en question. Le processus utilisé était précis et fonctionnel. Cependant, il paraissait intéressant d'intégrer une méthode plus efficace et automatisée de manipuler et de traiter les prélèvements tout en veillant à maintenir le haut niveau de précision.

À force d'innovation et de développement, on a pu concevoir une plateforme pour tester les cellules cancérigènes de manière automatisée à l'aide d'une machine de type carrousel. Aujourd'hui, les lames d'histologie sont insérées dans un appareil ; on respecte un protocole d'analyse pendant que les prélèvements pivotent dans le carrousel et les prélèvements sont alors prêts à être examinés au microscope par un pathologiste. Cette solution offre un volet automatisé tout en permettant aux pathologistes de mieux faire leur travail. Cependant, il restait encore un défi de taille : trouver une méthode pour identifier les prélèvements tout en les protégeant de la coloration et des réactifs.

Il a rapidement été décidé que l'utilisation d'un code-barres standard n'était pas adaptée, puisque l'étiquette devait être capable d'identifier les prélèvements, d'empêcher les réactifs agressifs de recouvrir toute la lame et de rester lisible malgré l'effet des réactifs. Parce que nous savons que chaque prélèvement est précieux et que nous comprenons la procédure nécessaire pour obtenir un diagnostic précis et efficace, les ingénieurs de chez Computype ont travaillé longuement pour mettre au point et tester plus de 90 différentes versions d'une étiquette à code-barre innovante.

Notre solution :


Au final, ce que nous appelons les étiquettes FLAP (Flexible Lamination After Printing ou plastification souple après l'impression) s'est révélé être une solution fiable pour répondre à ces besoins et a pu être intégré dans le nouveau processus automatisé.

Ce qui rend les étiquettes FLAP uniques en leur genre, c'est qu'elles sont à la fois adhésives et stratifiées et qu'elles sont très fonctionnelles dans le cadre de l'application finale. L'étiquette FLAP se décolle comme une étiquette du support stratifié. Composée sur le dessous d'une étiquette à code-barres, elle est équipée d'un rabat transparent de stratification sur le dessus. Une fois que l'étiquette est collée à la lame, on retire la protection stratifiée pour coller le matériau transparent sur le code-barres, qui est ainsi protégé par une barrière hydrophobe. Cette méthode de stratification empêche tout contact direct entre le code-barres et les réactifs. Le code-barre et les informations d'identification du patient restent ainsi intacts. De plus, Computype a mis au point une solution permettant d'imprimer ces étiquettes à la demande au sein même des cliniques afin que les opérateurs des laboratoires puissent imprimer et apposer les étiquettes sur les lames en fonction de leurs processus et de leurs besoins.

Peu de temps après l'intégration de l'étiquette FLAP, il a été question de mettre au point une étiquette à code-barres optimisée permettant d'identifier les réactifs en vrac. Les étiquettes qu'utilisait l'entreprise jusqu'alors posaient problème, parce qu'elles se décollaient de la surface irrégulière des contenants en question. En sa qualité de partenaire, Computype a alors conçu une solution d'étiquetage sur mesure faisant appel à un adhésif épais pour veiller à ce que l'étiquette ne tombe ou ne se décolle jamais. Ces étiquettes sont elles aussi stratifiées à l'aide d'une couche transparente en polyester pour éviter toute atteinte par des produits chimiques ou l'abrasion. Préimprimés par Computype, ces codes-barres à numérotation séquentielle sont désormais combinés à des distributeurs de réactifs. L'entreprise avait besoin d'un millier de numéros de référence différents pour gérer les volumes des utilisateurs finaux et identifier chaque réactif. De plus, grâce à la gestion de la séquentialité proposée par Computype, les numéros de référence et les numéros de séquence font l'objet d'une gestion et d'un suivi pour éviter les doublons. Le projet commun suivant était axé sur la conception d'étiquettes RFID pour le suivi des réactifs en cours d'utilisation dans le cadre du processus du dépistage des cancers. Les réactifs sont stockés dans des unités de distribution en plastique comportant entre cinq et sept éléments mobiles, qui sont conçus pour s'intégrer directement dans les instruments de dépistage du cancer. Des problèmes se posaient pour faire fonctionner ensemble les logiciels, imprimantes et tags RFID pour encoder correctement les informations, puis imprimer le texte et le code-barres simultanément sur le dessus du tag.

Il n'existait pas de solution possible, puisqu'il y avait un problème d'encodage que le prestataire de l'époque n'était pas capable de résoudre. Les experts de Computype sont alors intervenus pour l'identifier et le solutionner. Ces derniers ont par la suite conçu un tag RFID destiné au suivi des réactifs. Grâce aux solutions de Computype, les stocks de réactifs sont désormais stockés dans des contenants sur des étagères. Ils restent identifiables grâce à des tags RFID eux aussi conçus par Computype. Cette technologie fait partie intégrante du processus et permet d'encoder l'information sur la puce, d'imprimer le code-barres et toute autre information nécessaire sur l'étiquette et d'appliquer le code-barres hybride sur les contenants de réactifs. En faisant appel à l'expertise de Computype en matière d'intégration de la RFID, il a été possible d'effectuer une migration parfaite vers une solution plus économique : les étiquettes hybrides RFID. De plus, en migrant vers un lecteur RFID pouvant directement être directement connecté à l'instrument pour lire l'étiquette, les utilisateurs peuvent effectuer un suivi des différents réactifs utilisés à n'importe quel moment donné.

Peu après, la gamme d'imprimantes à étiquettes a cessé d'être produite par le fabricant. Il a donc fallu trouver une alternative. Ce besoin était urgent dans la mesure où toute interruption dans la production d'étiquettes RFID aurait exigé des dépenses et des ressources imprévues. Grâce à l'expertise logicielle de Computype, nos ingénieurs ont pu réécrire le logiciel existant pour le rendre compatible avec les nouvelles imprimantes. La production a donc pu continuer au lieu de s'arrêter à cause d'une imprimante devenue obsolète.

Devenue le nouveau consultant de confiance, Computype a reçu une nouvelle demande : serait-il possible de mettre au point une étiquette similaire à l'étiquette FLAP, mais sans le rabat ? Pour répondre à ce besoin, Computype a créé un nouvel instrument, première étape pour tester les prélèvements de cellules. On a découvert que cette nouvelle plateforme rendait l'utilisation d'étiquettes FLAP superflue pour les premières analyses. Dans ce nouvel instrument, les prélèvements sont tout d'abord exposés à des réactifs moins agressifs pour voir si l'on peut détecter tout signe de cancer avant de passer au traitement intense avec l'instrument automatisé utilisé jusqu'alors. Il n'a pas été simple de concevoir une étiquette capable de résister à l'exposition aux réactifs et aux processus sans protection stratifiée. Computype a mis environ six mois à mettre au point et à tester divers modèles d'étiquettes et combinaisons de revêtements et de rubans. Après avoir essayé plus d'une centaine de combinaisons de ces trois éléments, les concepteurs ont trouvé une solution possible sous la forme d'une étiquette résistant aux produits chimiques et aux réactifs qui permettait des économies de temps et d'argent dans le cadre du dépistage du cancer.

Au fil des ans, le client de Computype s'est fixé pour objectif de trouver des étiquettes vierges de qualité. Computype était à nouveau au rendez-vous, puisque nous proposions un produit offrant une meilleure qualité d'impression, une apparence plus attrayante et un plus grand pouvoir adhésif par rapport à la concurrence. Ces étiquettes vierges sont essentiellement utilisées pour l'étiquetage des colis à des fins d'expédition. Cependant, elles sont également parfois utilisées directement pour leur identification.

La contribution de Computype : 


Au fur et à mesure du développement de l'entreprise, Computype a également pu progresser et mettre en place une collaboration innovante. Computype a décidé de dépêcher un collaborateur à temps plein au siège de ce client en tant que responsable des solutions sur place. Ce poste a été créé afin qu'un de nos collaborateurs soit toujours disponible sur place pour assurer un service rapide et offrir un interlocuteur compétent en cas de problèmes. Ce responsable est impliqué dans les différents segments de l'entreprise et joue un rôle essentiel pour veiller à ce que nos produits s'intègrent parfaitement dans les différents processus. En cas d'erreurs, le responsable des solutions est là pour dépanner ou assister le client. Pour Computype, le relationnel est une valeur clé. Les services que nous proposons à ce partenaire représentent bien plus que la somme des années de collaboration commune, des produits mis au point et problèmes résolus. Cet exemple illustre parfaitement notre volonté d'innover au service de nos clients partout dans le monde.

Au fil des nombreuses années de partenariat innovant, cette relation est restée très précieuse aux yeux de Computype. Au moment où il a été décidé de créer l'étiquette FLAP, une étiquette entièrement compatible avec les processus automatisés, Computype est devenue un interlocuteur de confiance qui a fourni à l'entreprise de nombreux produits et services à valeur ajoutée par la suite pour lui permettre d'offrir un dépistage rapide et précis du cancer aux patients. Notre expertise en matière de RFID a été très précieuse et a permis un suivi de qualité des réactifs. De plus, notre logiciel a pu résoudre des problèmes d'encodage sans interrompre le travail malgré la transition entre deux types de technologies. Au travers de notre expertise, de nos services et de notre engagement envers nos partenaires et clients, nous apportons une plus-value à nos clients et à leurs processus commerciaux. Nous avons su offrir à ce client des solutions fiables et durables pour assurer une précision et une facilité d'utilisation pour les chercheurs en laboratoire ainsi qu'un service de qualité. Nous sommes fiers de contribuer à l'objectif ultime : améliorer le soin des patients.