Les étiquettes à code-barres Direct Mark : un suivi fiable au service de la recherche

 

Profil du client :


Nous collaborons actuellement avec une entreprise du secteur de la santé sur un nouveau projet dans le segment de la conservation en biobanque. Il consiste à collecter plus de 35 millions de prélèvements biologiques auprès d'un million de participants. L'objectif : suivre les participants pendant des mois, des années, voire des décennies dans l'espoir que les chercheurs pourront faire de nouvelles découvertes sur diverses maladies.

Le défi :


Pour mettre en œuvre ce projet, l'entreprise avait besoin d'intégrer l'étiquetage automatisé dans ses processus. Étant donné le nombre très important de prélèvements qu'elle entend gérer, elle a jugé nécessaire de faire appel à des moyens électroniques pour l'enregistrement des prélèvements. L'efficacité constitue un autre axe capital pour ce type de projet. Les tissus peuvent être collectés et correctement conservés pour leur utilisation future uniquement pendant une fenêtre postopératoire très courte. L'un des défis de ce projet était de trouver des solutions capables de marquer de manière correcte et fiable chaque prélèvement, et ce, aussi éthiquement et efficacement que possible. Compte tenu de tous ces critères, l'entreprise s'est rendu compte qu'elle avait besoin d'une solution plus précise et durable qu'une étiquette standard sensible à la pression. De plus, une gestion correcte et standardisée des prélèvements est capitale pour tout projet impliquant des tissus humains.

Notre solution : 


Chez Computype, nous proposons des solutions d'étiquetage durables permettant un suivi précis des processus. Très présents dans le secteur des soins de santé, nous nous sommes forgé une place dans le domaine de la biopharmacie. Nos solutions d'étiquetage font en effet figure de référence dans le secteur des biotechnologies, de la recherche et de la pharmacie. La technologie Direct Mark mise au point par Computype est unique en son genre, puisqu'elle ne requiert pas de traitement de la surface des tubes à essai et protège les contenants de tout endommagement de leur structure. On évite ainsi également toute contamination de l'échantillon, contamination possible en cas d'utilisation de traitements de surface. Ainsi, nous garantissons que les prélèvements sont manipulés de manière à la fois éthique et standardisée tout au long du processus.

Computype-RLS-2D-Barcode-Assortment-web

Grâce à l'impression et à la duplication des codes-barres offertes par la technologie Direct Mark, Computype a apporté une réponse précieuse à ce projet. Ces deux étapes sont indispensables pour que l'entreprise puisse travailler avec les dispositifs de stockage et d'automatisation utilisés pour ce projet. Le volet automatisation pourrait se révéler être un défi, étant donné que les prélèvements sont accessibles à de nombreux laboratoires de recherche disposant tous de divers équipements. Certains sont plus modernes que d'autres et peuvent scanner des codes-barres 2D ; d'autres, plus anciens, peuvent en règle générale uniquement lire les codes-barres linéaires. C'est l'une des raisons pour lesquelles un code-barres linéaire doit venir compléter le code-barres 2D situé sur le dessous.

La contribution de Computype : 


Contrairement à d'autres fournisseurs d'étiquettes, Computype est également en mesure de reproduire les codes-barres 2D et de générer une identification 1D lisible par l'œil humain pour l'extérieur du tube afin de préserver l'intégrité des prélèvements. Cette nécessité tient au fait que les informations lisibles par l'œil humain et les codes-barres linéaires offrent un système d'identification redondant : il reste toujours deux autres moyens d'identifier le prélèvement si le code-barres 2D est abimé. Dans ce cas, il suffit de scanner le code-barres linéaire ou de lire les informations. Les chercheurs peuvent ainsi effectuer un suivi proactif des participants. Si dans 10 ans, par exemple, l'un d'entre eux tombe malade, les chercheurs pourront facilement scanner le code-barres sur le prélèvement d'origine et utiliser l'information historique associée au prélèvement tissulaire à des fins de comparaison.

En faisant appel à la technologie Direct Mark de Computype, les chercheurs peuvent commencer à examiner des facteurs encore indécelés provoquant pourtant certaines maladies. Dans ce domaine, nous mettons l'accent sur l'intégrité de nos solutions et nous continuerons à proposer des solutions à code-barres fiables afin que les chercheurs du futur puissent continuer à baser leur travail sur ces prélèvements.